« Splendeurs des âmes blessées » D’Agnès Stevenin

Splendeur des âmes blessées  d’Agnès Stevenin

Fascinée par l’invisible, l’au- delà, j’ai adoré ce livre qui raconte l’histoire d’une guérisseuse . 

L’auteure Agnés Stevenin raconte ses séances où elle soigne  ses patients avec le coeur et une totale confiance en ses guides. Très modeste, Agnés explique qu’elle laisse ses guides spirituels travailler avec ses mains et son corps, elle s’abandonne pour mieux guérir les traumas des uns et des autres. Il y a d’ailleurs un épisode où elle pratique de l’ostéopathie crânienne sans l’avoir jamais apprise et remet en place l’Atlas. C’est sans doute parce qu’elle a beaucoup souffert qu’Agnes a eu envie d’aider les autres , son parcours a été si douloureux mais  lui a permis d’être ce qu’elle est aujourd’hui!

Beaucoup d’anecdotes sur des patients illustrent combien nous vivons de réincarnation en réincarnation. Nous avons choisi nos vies pour ré équilibrer nos agissements du passé et nous sommes sur cette terre pour évoluer et grandir. Il y a tout un chapitre sur les enfants et comme c’est important de les laisser parler à leurs amis imaginaires car ils n’ont pas coupé leurs liens avec le monde d’avant.  En ce qui concerne nos pathologies, elles ont toutes une origine psycho- émotionnelle et Agnes nous en donne de nombreux exemples. Il y les pathologies qui viennent d’anciennes vies car il arrive à Agnes de voir une autre vie du patient défiler sous ses yeux et ainsi comprendre l’origine de son mal et il y a les blessures que nous avons enfoui dans notre mémoire et que nous avons oublié.  

Nombreux sont celles et ceux qui vont voir Agnés pour se connecter à leurs défunts et ne pas perdre le lien.  Selon Agnés, il est important  d’accepter ces départs aussi douloureux qu’ils soient car on empêche l’âme d’évoluer et on ralentit son évolution. Derrière ce voile, il y a un autre monde sans comparaison avec celui que nous connaissons ici bas !  Il est si dur de le quitter que pour toutes les âmes c’est une épreuve et un défi que de s’incarner.

Pour résumer j’utiliserai les mots de Stephane Allix pour décrire ce livre :

« Les mots d’Agnes Stevenin réveillaient des sensations connues de mon corps. Ce livre active la vie en nous. Comment dire cela? Ce livre nous enseigne, il nous présente la connaissance, mais il agit à un autre niveau de notre être. Un niveau inconscient, comme si sa lecture éveillait un savoir oublié, des informations tapies au coeur de nos cellules.”